Spiritualité & Ego

Spiritualité & Ego

L’idéal serait de perdre les croyances inculquées

pour pouvoir faire table rase et s’ouvrir à notre propre vécu spirituel.

La finalité du travail de l’être humain est spirituelle. Or on ne trouve que ce que l’on cherche.

La progression de l’humain devrait donc aller vers l’indépendance par rapport au système de valeur inculqué. L’enseignement, quel qu’il soit doit rendre libre, nous devons tous devenir nos propres maîtres. Tous indépendants et responsables les uns des autres.

Ce qui est important, c’est la communauté dans laquelle nous vivons

et la société que nous laisserons à nos enfants.

Pourquoi est-ce si difficile de vivre ensemble ?

Ce sont nos egos respectifs qui nous empêchent de vivre ensemble dans de bonnes conditions.

Nous avons tous besoin de sécurité dans nos vies et notre ego y travaille tout le temps.

Nous mettons constamment en place des stratégies pour nous sécuriser.

La femme ou l’homme sourient pour apaiser l’entourage,

aujourd’hui, la femme ou l’homme font la démonstration de sa force.

Plus l’environnement est hostile, plus l’égo des humains se développe.

A remarquer tout de même que quand les conditions de vie deviennent insoutenables,

la solidarité peut s’installer.

Une société qui prévient qu’elle va licencier 2/3 de ses ouvriers

provoque d’abord un mouvement de panique et ce sera chacun pour soi,

tous les coups seront permis.

Quand la situation deviendra vraiment catastrophique, les ouvriers s’entraideront.

La base de nos comportements égoïstes est la peur.

Si je n’ai pas peur, je n’ai pas besoin de sécuriser mon environnement

et donc pas besoin de développer mon ego à outrance.

Voir le lien entre notre ego survolté et nos peurs profondes est notre job

parce qu’entendre nos peurs permet déjà de les calmer.

Travailler nos peurs permettra de remettre du lien avec les autres. Nous avons tous peur.

Pour que la vie en société s’améliore, nous devons nourrir les liens avec le reste du monde.

Nous ne sommes pas seuls au monde. Les autres souffrent aussi.

Nous pouvons aussi sortir de l’ego quand nous revenons à nos perceptions corporelles.

« Comment je me sens dans mon corps là, en ce moment ? »

Alors je suis dans le présent, je profite juste du moment, je ne suis plus dans le mental, ni dans le passé, ni dans le futur. Mon ego s’apaise.

De même quand je m’émerveille de la beauté de ce qui m’entoure, l’ego reprend sa place.

La nature est le meilleur objet d’émerveillement et le plus facile aussi.

Marcher dans la forêt régulièrement fait du bien et nous ré-ancre dans la terre.

Il n’y a pas de mal ni de bien dans le Tao.

L’ego n’est pas un problème si on en fait un usage cohérent.

A la base, il nous est nécessaire pour survivre.

Notre job, c’est se donner les moyens pour permettre le lâcher-prise de nos peurs .

Suivre & Partager
No Comments

Post A Comment